L comme Leoni

Julie LeoniL-Julie-Léoni

C’est à quatre heures du matin seulement que fut découverte une petite fille à la porte de l’hospice. Un bébé nouveau-né, « commandé » (re) aux sœurs de l’hospice. Le billet qu’elle portait priait également les sœurs de lui donner le nom de « Leoni ».

Et c’est là qu’est le hic. J’aurais quant à moi compris que la petite fille devait s’appeler Léonie. Mais, peut-être trompé par l’orthographe ou la formulation du billet (non retranscrit), l’adjoint au maire n’ira pas plus loin que le bout de son nez. Il lui a donc donné le nom de Leoni, tel quel, et lui a attribué le prénom de Julie.

Julie Leoni est décédée à Chamvres le 23 décembre 1821. Comme les trop nombreux enfants décédés à Chamvres cette année-là (dix enfants trouvés sur dix-sept décès), elle est dite « enfant inconnue et par conséquent abandonnée« .

André Lamain

28 janvier 1820, sept heures du soir, à la porte de l’hospice. L’enfant a environ un mois, il est enveloppé dans plusieurs couches de vêtements, certains de plusieurs pièces. Et il était porteur d’un billet : « André a été baptisé« . Pour le nom, je suppose qu’une petite main dépassait de tous ces vêtements, ou qu’il a serré très fort le doigt d’une des soeurs de l’hospice. Car André avait une furieuse envie de vivre.

L-André-Lamain

Béon, 22 février 1848. C’est un grand jour pour André : il se marie. André a vingt-huit ans. Il est vigneron domestique chez Jean-Baptiste Delétang (qui est témoin du mariage). Son épouse s’appelle Jeanne (« Janne »). Jeanne Verdure. Verdure… verdure ? Cela sonne comme un nom d’enfant trouvé. Mais non. Jeanne est la fille d’un tisserand, qui n’était pas davantage un enfant troué.

Vous vous rappelez de cette indication ? « André a été baptisé » En principe, il n’aurait donc pas été rebaptisé (?). Sauf que. L’acte de mariage mentionne un second témoin : Jean-Baptiste Gautrau, boulanger à la Celle-Saint-Cyr, qui n’est autre que le parrain du marié. Je pencherais tout de même pour un second baptême, mais qui sait…

L-Eusèbe-LamainActe de naissance d’Eusèbe Lamain.

Le 18 novembre 1848, sept mois seulement après son mariage, André Lamain devient père d’un petit Eusèbe. André Lamain n’aura, à ma connaissance, aucun autre enfant. Devenu veuf en 1865, il se remarie en 1867 avec Victorine Lorrain, qui décédera au début des années 1890.

Son fils se marie à Sépeaux le 19 novembre 1872. Après deux enfants morts-nés, son épouse donnera finalement le jour à une petite fille prénommée Angéline en 1880.

André décède le 14 novembre 1897 à Béon à l’âge de 77 ans. C’est son fils Eusèbe qui déclarera son décès.

Pierre Léger

Pierre Léger n’a pas été déposé à la sauvette à la porte de l’hospice. Né le 4 juillet 1813, il y a été apporté quelques jours plus tard. Comme pour tout les enfants trouvés, l’officier d’état civil décrit ses vêtements « pour plus tard ». Mais l’identité de Pierre Léger ne faisait guère de doute. Il est en effet le fils naturel de Marie Léger, 21 ans. Pour le prouver, il y avait pas moins de deux certificats dans sa « vêture » : celui de Monsieur le Maire, et celui de Monsieur le Curé de… Saint-Privé, à cinquante kilomètres de là…

L-Pierre-LégerActe de naissance de Pierre Léger.

Et aussi : Henriette Lagoublay, Jean Louis Lahaie, Prudence Laitue, Marine Laitue, Virginie Lamain, Augustine Honorine Lamidé, Henry Lamittre, Julie Lancier, Marie Louise Landrive, Suzanne Landry, Louise Laporte, Lucie Larmand, Vincent Laury, Jean Laviolette, Probas Lecerf, Anne Lechère, Julienne Lechien, Jules Légion, Agathe Lentille, Julienne Lescalier, Adélaïde Lespoir, Martin Loiseau, Marie Louise, Ursule Lune.

Publicités
Cet article a été publié dans Challenge AZ, Enfants des hospices. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour L comme Leoni

  1. fobrice dit :

    Leoni Julie… une association qui a une résonnance particulière pour moi : ma fille à qui nous avons donné le prénom de Julie rêve, en ce moment, de s’appeler Léonie…
    Je prends enfin du temps pour lire les articles d’une me plus fidèles lectrices! Bravo pour le travail de synthèse, d’écriture et de mémoire. Très émouvant!

    Fabrice

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s