Avril-mai 1916 : Le secteur de la Seille

Nous avions laissé le 120e BCP dans le secteur de la Seille, à la limite entre la Meurthe-et-Moselle et la Moselle, où il est stationné depuis le 5 mars 1916. Il y restera jusqu’à la fin du mois de mai 1916.


Le 1er avril 1916, les hommes commencent les travaux assignés aux 120e BCP. Le JMO est émaillé des remises de décorations accordées aux hommes du bataillon, comme celle de deux chasseurs qui avaient dû être amputés, l’un d’une jambe, l’autre de trois doigts d’une main. Le 9 éclate une violente canonnade, et une bombe lancée d’un avion allemand tombe sur Faulx. Le 10, l’avion qui survole Leyr est vigoureusement bombardé par l’artillerie française. Le 11, les permissions, suspendues en février en raison de la bataille de Verdun, reprennent à un taux de 5%. Le 16, les travaux sont suspendus : le 359e RI prendra la relève dès le lendemain.

Le bataillon reste toutefois dans le secteur, mais un peu plus au sud. Le 18 avril, le chef de bataillon va ainsi reconnaître les travaux à effectuer en forêt de Champenoux. Dès le 19, les travaux commencent dans le secteur d’Amance. Le 23 avril, dimanche de Pâques, est un jour de repos. Tandis que l’on modifie l’affectation des mitrailleuses et que l’on effectue des actions de formation, les travaux se poursuivent au rythme d’un jour de repos pour trois jours de travail. Le 5 mai, les travaux sont à nouveau suspendus : le 106e et le 120e BCP s’apprêtent à échanger leurs positions respectives.

Secteur-de-la-Seille2Le secteur dans lequel évolue le bataillon en avril-mai 1916 (carte de Cassini).

Le 8 mai, à la nuit tombée, le 120e relève sans incident le 106e en première ligne dans le secteur Brin-sur-Seille / Bioncourt / Bey-sur-Seille. Dans les jours qui suivent ont lieu quelques bombardements. Le 10, une patrouille ramène un « cadavre boche » trouvé en avant des lignes françaises et appartenant au 71ème Landwehr. La routine des duels d’artillerie se poursuit (le 16 « canonnade réciproque habituelle », un peu plus d’activité le 17). Le 20, le général de division vient visiter les lignes. Trois jours plus tard, deux patrouilles sont envoyées pour essayer de recueillir des informations sur les organisations de l’ennemi. Le 120e est relevé par le 239e RI le 28 mai après quelques jours plutôt calmes. Il part cantonner à Amance et dans les environs.

120 Court 1916-04-10 Annonce humoristiqueAnnonce humoristique parue dans le 120 Court du 10 avril 1916
Source : Bibliothèque municipale de Lyon.

Le 29, à 16h, la fanfare donne un concert, avant que le bataillon ne parte cantonner à Eulmont. Après un peu de repos, des exercices et quelques travaux de propreté, le bataillon se prépare au départ. Nous sommes le 31 mai 1916. Le 120e bataillon de chasseurs vient de prendre la direction de Verdun.


Article précédent : Mars 1916 : Un anniversaire plein de « surprises ».
Article suivant : Juin 1916 : Le long de la Voie sacrée.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Avril-mai 1916 : Le secteur de la Seille

  1. Evelyne LAHEURTE dit :

    Tous ces noms familiers….

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Mars 1916 : Un anniversaire plein de « surprises  | «Canopée

  3. venarbol dit :

    Je me suis fait la même réflexion : tous ces noms qui évoquent juste des lieux proches, et où les hommes ont vecu l’enfer…

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Juin 1916 : Le long de la Voie sacrée | Canopée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s